A moins d’avoir vécu sous un rocher depuis la semaine dernière, vous avez probablement entendu parler de Pokémon Go. Je vous emmène à la découverte du phénomène et je vous livre quelques astuces pour vous lancer !

Un jour, je serai le meilleur dresseur.

On attendait depuis des années un vrai jeu Nintendo sur smartphones. Annoncé en 2015, Pokémon Go a fait l’effet d’une bombe.  On attendait énormément et sans trop la comprendre cette nouveauté. Dans un spot dévoilé en 2015, on découvrait les foules en train de parcourir le monde à la recherche des monstres de poches et on assistait à un combat épique contre le légendaire Mewtwo à Time Square.

NOTE : Vous êtes là pour installer Pokémon Go sur votre smartphone en France ? Rendez-vous ici !

Depuis, on attendait ce jeu mais pour ne rien vous cacher, je ne savais pas trop à quoi m’en tenir. Je n’ai jamais été un grand fan des jeux à base de géolocalisation et de réalité augmentée.

Et puis jeudi dernier, un collègue m’a appris que l’on pouvait installer l’application en France et j’ai sauté sur l’occasion. Bref, Pokémon Go, en quoi ça consiste ?

J'étais en train d'écrire cet article quand un Roucool est apparu sur mon bureau.

J’étais en train d’écrire cet article quand un Roucool est apparu sur mon bureau.

Je me battrai sans répit.

Depuis l’apparition des jeux Pokémon sur Gameboy à la fin des années 90, le principe est le même : parcourir le monde, capturer des petits monstres, les élever, les faire combattre et devenir le Champion des combats Pokémon.

Classique, non ?

Je vous propose cette vidéo pour vous remettre dans l’ambiance :

Je ferai tout pour être vainqueur et gagner les défis.

Pokémon Go bouscule les codes de la franchise. Qu’on se le dise, les jeux Pokémon sont les mêmes depuis 20 ans, l’habillage change, la forme évolue mais le goût reste le même. Ici, on oublie toutes les conneries des jeux récents (la « nature » des Pokémon, les concours de beauté et autres absurdités). On met de côté les centaines de Pokémon des générations récentes. On ne garde que le meilleur avec, pour l’instant, les 150 Pokémon originels.

Le principe de Pokémon Go est simple : lancez l’application sur votre téléphone. Après avoir discuté avec le Professeur Saule (une version backpacker du Prof. Chen), 3 Pokémon apparaissent sur la carte autour de vous : Carapuce, Salamèche et Bulbizarre. Vous voici dans un combat en réalité augmentée avec l’un des 3 Pokémon de départ ! Lancez lui simplement une Pokéball en la faisant glisser vers lui du bout du doigt et hop ! il est attrapé. Vous voici le fier propriétaire d’un animal à exploiter pour votre amusement.

Je parcourrai la Terre entière.

L’aventure commence ici. Le monde Pokémon Go se trouve être… notre monde, oui. Ici, tout marche via votre GPS. Votre personnage est propulsé dans la carte de votre ville et vous remarquerez vite qu’il se ne déplace que si vous vous déplacez aussi. Il est donc nécéssaire de se promener pour jouer à Pokémon Go.

Les Pokémon apparaîtront sur la carte avec une vibration de votre téléphone. Il suffira de toucher sa cible pour lancer le mode capture. En touchant la petite barre en bas à droite,  vous pourrez jeter un oeil aux Pokémon de la zone qui sont disponibles pour la capture avec un indicateur de « pas » selon la distance à parcourir pour les capturer.

Bon, ça manque de Pokémon rares vers chez moi.

Bon, ça manque de Pokémon rares vers chez moi.

En vous baladant dans la rue, vous remarquerez des points bleus sur la carte : il s’agit de Pokéstops. Des lieux que vous devez « checker », un peu à la mode d’une mairie Foursquare pour ceux qui s’en souviennent, pour obtenir des objets : des Pokéballs, essentielles à votre aventure, des oeufs de Pokémon et plus tard, des potions, des rappels, des encens, etc…

Le gros machin Rouge est une arène mais les trucs autour (les points bleus) sont des Pokéstops !

Le gros machin Rouge est une arène mais les trucs autour (les points bleus) sont des Pokéstops !

Traquant avec espoir… les Pokémon et leurs mystères…

L’emplacement des Pokéstops n’est pas anodin : ils correspondent à des points d’intérêts. Stations de métro, places, statues, tags digne d’intérêts, bureaux de Poste, etc… Il y en a partout ! Pour ma part, j’en ai trois entre chez moi et mon arrêt de métro et encore deux entre l’endroit où je quitte le métro et mon lieu de travail. Une vraie mine d’or !

D’ailleurs, le travail fait sur les Pokéstops est remarquable. Voici un exemple croisé, il y a quelques jours. Le Pokéstop est nommé d’après un tag de poisson… qui était effectivement à quelques mètres de moi. Un moyen sympa de découvrir ou redécouvrir sa ville.

2016-07-09 17.46.31

2016-07-09 19.46.38

Petit point sur les Pokémon : ici, une seule donnée nous intéresse. Les PC, ou points de combat. Ils déterminent la force d’un Pokémon (ou son niveau si vous préférez). Ils augmentent quand on utilise la fonction « Recharger » qui consomme de la Poussière d’Etoile (un matériau que l’on récupère en gagnant des combats) et des bonbons (ok, je sais c’est bizarre).

Point sur les bonbons : Si je capture un Roucool, je gagne 3 bonbons Roucool. Si j’obtiens 12 bonbons Roucool, je peux faire évoluer ledit Roucool en Roucoups. Avec 25 bonbons, je fais évoluer Roucoups en Roucarnage. Je peux ensuite dépenser des bonbons Roucool pour recharger mon Roucarnage et booster sa puissance de combat. Relisez plusieurs fois si ce n’est pas clair, ça finira par l’être.

Lui c'est mon Roucarnage. Il est trop beau.

Lui c’est mon Roucarnage. Il est trop beau.

Les secrets de leurs pouvoirs.

Vous allez me dire que si c’est juste pour se balader, lancez des Balls sur des animaux et récupérer des objets, le jeu manque de fun. Ok. Faites ça pendant quelques heures et vous atteindrez le niveau 5. C’est là que tout change. Vous pourrez alors prétendre au titre de champion d’arène et commencez les combats !

On vous demande de choisir en trois équipes : la Rouge, la Bleue et la Jaune. Chaque équipe est plus ou moins présentée avec une philosophie. J’ai choisi la Rouge, l’équipe Bravoure, parce que je trouvais que c’était la moins ridicule. A noter que chaque équipe est représentée par un oiseau légendaire de la première génération : Sulfura, Elector et Artikodin.

On rejoint une équipe et on peut se présenter à une arène pour en défier le Champion ! Si l’arène appartient à votre équipe, vous pourrez y déposer un Pokémon pour rejoindre l’équipe du Champion ou éventuellement vous livrer à un combat d’entraînement. Si l’arène est tenue par une équipe rivale, soyez prêts à combattre !

Une arène de l'équipe Bleue

Une arène de l’équipe Bleue

Pokémon ! Attrapez les tous ! C’est notre histoire…

Je me suis donc attaqué à une arène Pokémon samedi dernier en me promenant dans Lille (bon, en vrai j’étais un peu sorti pour  chasser des Pokémon). Elle était tenue par un Magmar :

2016-07-09 17.28.12

A noter que même si l’arène n’est tenue que par un seul Pokémon, on peut en envoyer plusieurs pour lui exploser la tronche. C’est ce que j’ai fait et même si les PC de mon Roucarnage étaient inférieurs, j’ai réussi à lui niquer sa race. Je gagne quoi ? Eh bien, chaque victoire fait baisser les points de prestige de l’arène. Tant qu’il en reste, l’équipe qui la tient (ici la jaune), conserve son titre.

Comment fonctionnent les combats : Il suffit de taper comme un bourrin, en gros. Vous n’avez que deux attaques. Une attaque simple où il faut marteler l’écran. Celle-ci recharge les petites cases sous la barre de vie votre Pokémon. Quand elles sont pleines, il suffit de maintenir le doigt sur l’écran pour lancer une grosse attaque. Vous pouvez également esquiver les attaques adverses en faisant glisser votre doigt sur les côtés de l’écran.

Ici j'ai gagné mais il reste plus de 2000 points de prestige à l'arène (Oui, c'est un monument aux morts, et alors ?)

Ici j’ai gagné mais il reste plus de 2000 points de prestige à l’arène (Oui, c’est un monument aux morts, et alors ?)

Après un nouveau combat acharné, j’ai réussi à éjecter l’équipe Jaune de cette arène grâce à mon vaillant Rapsdepic :

2016-07-09 17.32.30

L’arène est devenue disponible et je m’y suis vite installé. Il faut y abandonner un Pokémon (qui rejoindra votre équipe si vous perdez votre arène).

Une arène vacante

Moi dans mon arène, t'as vu

Moi dans mon arène, t’as vu

Bon. Je me suis fait éjecter en quelques heures (mais bon, en pleine centre de Lille hein). C’était tout de même cool.

Ensemble pour la victoire. Pokémon !

Voilà, en gros, l’essence de Pokémon Go. Une histoire de réalité augmentée, de petits monstres et de scènes cocasses quand les Pokémon se matérialisent dans des lieux insolites comme dans les exemples ci-dessous.

2016-07-11 20.07.43

2016-07-09 17.41.04

IMG_2016-07-10-18253860

IMG_2016-07-07-09405041

IMG_2016-07-11-12470278

Rien ne nous arrêtera, notre amitié triomphera ! Pokémon !

Ne partez pas à l’aventure sans consulter quelques astuces qui vous sauveront la vie !

Commencer le jeu avec Pikachu : par défaut, vous pouvez choisir entre Carapuce, Bulbizarre et Salamèche au début du jeu. Vous voulez plutôt Pikachu ? Eloignez-vous des trois autres. Si vous vous éloignez suffisamment, ils finiront par réapparaître. Continuez comme ça et au bout de la 4ème fois, Pikachu apparaîtra à leurs côtés !

Capturer plus facilement des Pokémon de haut niveau : Il existe deux méthodes. La première consiste à rendre « brillante » votre Pokéball. Rien de plus simple, il suffit de toucher la Pokéball en mode capture et de la faire tourner sur l’écran (sans la relâcher donc) avant de la lancer sur le Pokémon. La seconde nécessite un peu plus d’habileté (et peut être combinée avec la première) : il s’agit d’effectuer un lancer « courbé » en décrivant un arc de cercle sur l’écran en lançant sa Pokéball.

Ne gardez pas de doubles : Vous découvrirez rapidement une option permettant de « Transférer » un Pokémon au professeur. Si vous le transférez, il sera perdu pour toujours… mais vous obtiendrez en échange un bonbon du Pokémon en question. Parfait pour évacuer vos dizaines de Roucool et vous construire une armée de Roucarnage surpuissants !

Utilisez les objets à bon escient : Là encore, vous comprendrez vite le principe des objets. L’encens permet d’attirer à vous des Pokémon pendant 30 minutes. Je vous conseille de l’utiliser quand vous vous baladez histoire de maximiser l’effet. N’utilisez vos potions et rappels que lorsque vous allez défier une arène, vous n’aurez pas besoin de vos Pokémon en pleine forme le reste du temps. A noter : un Pokémon retrouve toute son énergie lorsqu’il évolue. Pratique !

Incubez tous les oeufs : Les Pokéstops pourront vous offrir des oeufs de Pokémon. Ceux-ci finiront par éclore si vous marchez sur une distance de 2 à 5 kilomètres. Quand vous obtenez un oeuf, pensez-bien à vous rendre sur l’onglet « Oeufs » de la page qui présente vos Pokémon. Cliquez sur un oeuf puis sur « Démarrer l’incubation ». Vous pourrez avoir de jolies surprises ! (j’ai eu un Rhinocorne comme ça).

Invoquez des Pokémon (ou presque) : Quand le compteur de pas vous dévoile des Pokémon sans empreinte de pas, il suffit de tapoter l’écran pour les voir apparaître presque instantanément ! Cool hein ?


Voilà ! Vous pouvez maintenant partir à l’aventure et les attraper tous. N’hésitez pas à partager vos astuces dans les commentaires !