Avant de commencer cet article, je tiens à m’excuser pour le jeu de mot pourri du titre. J’ai pas trouvé mieux.

Maintenant que c’est réglé, parlons du film. Après les critiques qui dépeignaient Batman V Superman : L’Aube de la Justice (que j’abrègerai maintenant en BvS) comme un sombre échec, je me suis forcé à aller le voir rapidement afin de ne pas me pas me faire spoiler ou trop influencer par les critiques. 

Bon, je ne vais pas vous le cacher. Je n’ai pas aimé. Voilà. Cette critique sera bourrée de spoilers, comme souvent. Vous voilà prévenus !

En gros

Le film s’ouvre sur une courte scène nous dévoilant la mort de Thomas et Martha Wayne sous les yeux de leur fils Bruce. Encore. Comme si on ne connaissait pas par coeur cet événement fondateur de la genèse du chevalier noir. Soit. C’est un nouvel univers partagé donc il convient de le refaire. Pourquoi pas.

Puis, nous reprenons en plein coeur de l’action pour assister au dernier acte de Man Of Steel (MoS) du point de vue de Bruce Wayne. Le patron de Wayne traverser la baie en hélicoptère pour arriver de Gotham à Metropolis. Parce que oui, dans cette version, les deux villes se font littéralement face à face à seulement quelques kilomètres. J’ai du mal à imaginer comment deux des plus grandes villes du monde ont pu se développer dans une zone géographique si restreinte mais bon.

Bref, une scène assez puissante nous fait vivre la destruction brute de Metropolis au niveau du sol. C’est là que ça commence à être surprenant.  Les employés de la tour Wayne attendaient visiblement que Bruce leur passe un coup de fil pour se décider à évacuer alors que des aliens détruisent la ville. Logique. En gros, des gens de chez Wayne meurent et Bruce est bien véner. Il est en veut particulièrement à Superman.

Nous voici un an et demi après les événements de MoS. Le monde semble s’être habitué à la présence d’un demi-dieu à la cape rouge qui débarque sans prévenir pour briser des nuques sauver des gens. La ville de Metropolis a laissé un immense Ground Zero en son centre, suite aux combats de MoS, et a décidé de construire un mémorial avec une statue géante de Superman (on honore celui qui a tout détruit, because fuck logic).

Ce plan c'est juste au cas où vous n'aviez pas saisi la comparaison entre Superman et Jésus dans MoS.

Ce plan c’est juste au cas où vous n’aviez pas saisi la comparaison entre Superman et Jésus dans MoS.

Et on se retrouve dans un micmac (oui, micmac en 2016) de sous-intrigues aussi peu exploitées qu’intéressantes. On découvre Lois qui enquête sur des terroristes en Afrique. Pendant ce temps, Bruce Wayne cherche des trafiquants (d’armes, je crois). Une sénatrice cherche à faire la lumière sur la responsabilité de Superman dans la destruction et les victimes de ses affrontements. Lex Luthor cherche à… euh… construire une arme anti-superman. A base de kryptonite et du corps de Zod, visiblement.

Je suis désolé pour ce résumé qui est à la hauteur de ce film. Ca part dans tous les sens et tout se déroule sans réelle clarté et surtout sans émotion. On retrouve ici une des tares principales de Snyder saupoudré de Nolan : des personnages creux, tristes et sérieux. Même dans les scènes ou Clark/Superman et Lois s’embrassent, il n’y aucune alchimie, aucune émotion.

Dans les points positifs, je note tout de même le Batman/Bruce Wayne de Ben Affleck que je trouve particulièrement convaincant. Le côté du cynique du Batman sur le retour lui convient parfaitement et il a réellement trouvé son Alfred en la personne de Jeremy Irons. Si j’avais moyennement apprécié Henry Cavill en Superman dans MoS, je le trouve vide dans ce film. Encore une fois, Lois est à l’opposé de ce que son personnage devrait être : fragile, peu convaincante et en permanence en danger. Mention spéciale sur une Wonder Woman aperçue mais tout de même intéressante.

Trop de personnages, de sous-intrigues à la pelle, des personnages creux et on s’emmerde

Ce titre est long mais il résume bien ce que j’ai pensé de ce film. Voilà plus de 15 ans que le film de super-héros est revenu à la mode avec les X-Men et Spider-Man. Et dans BvS, c’est comme si quelqu’un avait fait une checklist des plus mauvais points de chacun d’entre eux pour les mettre dans le film. Je sais qu’on va sûrement me parler d’Avengers pour lutter l’argument de trop de personnages. Sauf que si le premier Avengers a été une réussite, c’est parce qu’avant de nous balancer une énorme équipe de héros, on a eu 2 films Iron Man, un Thor et un Captain America. Les seuls vrais nouveaux personnages étaient Hulk (qui avait eu son film avec Edward Norton peu de temps avant) et Hawkeye (entraperçu dans Thor). Avengers réussissait à jouer entre ses personnages en mettant, bien sûr, en avant les deux têtes d’affiche que sont Captain America et Iron Man.

"Moi quand j'attends la sortie d'un bon film"

« Moi quand j’attends la sortie d’un bon film »

Ici, on a deux héros et un petit bout de Wonder-Woman mais j’ai eu plutôt l’impression de voir un film sur Bruce Wayne et Clark Kent tant on les voit dans le civil plutôt qu’en héros.

La grosse faiblesse de ce film, selon moi, est d’avoir trop voulu construire le futur de l’univers partagé DC plutôt que de raconter sa propre histoire.

En témoigne pour moi, la fameuse scène du rêve de Batman où on le voit dans un espèce de monde complètement pourri et ravagé où il lutte contre Superman. Le monde y semble ravagé par Darkseid (le symbole Oméga géant) et une bande de SS à la botte de Superman. J’ai pas bien compris.

Comme si ça ne suffisait pas, on croise une espèce de vision du futur d’un mec qui dit à Bruce être revenu pour le prévenir et lui dire qu’il a a raison car « Il » est dangereux. On joue au jeu des pronoms. On veut nous faire croire que c’est Superman qui est dangereux alors que cela pourrait bien être Darkseid ou même Luthor. D’ailleurs, j’ai lu que ce messager du futur pourrait en fait être Flash étant donné que celui-ci peut parfois remonter le temps.

Ben Affleck qui réalise qu'il est le seul bon acteur du film

Ben Affleck qui réalise qu’il est le seul bon acteur du film

Mais là encore, je ne sais pas si ces deux scènes sont des hallucinations ou des prémonitions. Et franchement, je m’en contrefous. Tout est tellement fait avec peu d’émotions dans ce film que je n’ai pas eu le temps de me soucier du sort des personnages.

Et ta mère, c’est Martha ?

Autre élément qui me chagrine. Le combat entre Batman et Superman. Déjà, il dure 10 minutes montre en main (je me faisais chier, du coup j’ai regardé l’heure). On vient de passer 2h à nous construire un motif bancal pour un affrontement pour finalement une dizaine de minutes d’un combat, certes épique, mais flou et brouillon.

Et surtout, alors que Batman s’apprête à planter sa lance en kryptonite dans la poitrine de Superman, il s’arrête quand il lui dit « Tu laisses mourir Martha ». Et là, j’ai envie de dire merde. Merde parce que de toute façon, ce combat n’aura jamais du avoir lieu si deux mecs aussi malins que Clark et Bruce s’étaient parlé pendant pendant 30 secondes, ils auraient compris que Lex Luthor les manipulait depuis le début. Et ensuite, sérieusement, Batman entend le prénom de sa mère et d’un coup Superman est son meilleur ami ? Sérieusement ? Sérieusement putain ?

Le plan de Luthor

Ah ! Le plan du méchant. Je pense que ceux qui disaient que le plan d’Ultron dans Avengers : Age Of Ultron était fumeux vont pouvoir se régaler sur celui-là.

lex-luthor

Le plan en question :

Lex Luthor pense que Superman est une menace et surtout qu’il est incontrôlable. Du coup, il décide de rendre kamikaze un mec qui s’est retrouvé en fauteuil roulant dans l’effondrement de la Tour Wayne dans MoS. Ce mec donc se rend au Capitole pour une audience avec Superman qui comparaît devant une commission gouvernementale. Quand Superman arrive, il se fait exploser détruisant une bonne partie du Capitole. Bruce Wayne est énervé contre Superman car des gens sont morts à cause de lui. Batman se décide à se préparer à l’affronter et décide de voler de la kryptonite à Lex Luthor et à se construire une armure pour affronter Superman.

Batman est prêt au combat mais pour être sûr que Superman réponde à l’appel, Lex Luthor décide d’enlever Martha Kent, la maman de l’homme d’acier, pour le forcer à affronter Batman. Logique non ?

Entretemps, Luthor a utilisé le corps de Zod et son propre sang ainsi que l’ordinateur d’un vaisseau kryptonien écrasé pour créer un monstre encore plus puissant en la personnage de Doomsday.

En résumé : Luthor veut forcer Batman à affronter Superman mais dans le doute, il crée un monstre encore plus puissant qu’il ne pourra pas du tout contrôler. BECAUSE FUCK LOGIC.

C’est COMPLETEMENT CON COMME IDEE. INUTILE. AUCUNE LOGIQUE.

Ceci est une parodie de Doomsday

Ceci est une parodie de Doomsday

A noter tout de même que malgré son plan débile, le Lex Luthor de Jesse Eisenberg est particulièrement intéressant et offre une approche du personnage qui me plaît beaucoup.

L’aube de la justice

Ah oui. Le film s’appelle quand même l’Aube de la Justice. On aperçoit Wonder-Woman qui rejoint la bataille finale. Superman tue Doomsday mais meurt. Pas longtemps puisque le plan final nous suggère qu’il va très bien. Bref, comme d’habitude.

Mais surtout, à un moment, Bruce Wayne envoie un email à Wonder-Woman avec des fichiers de Luthor Corp. On y découvre un dossier « Méta-humains » avec 4 sous-dossiers colorés arborant comme icône les emblèmes de 4 héros (c’est vraiment cool de la part de Lex d’avoir créé des emblèmes pour les super-héros). On y voit de brefs clips nous dévoilant en mode gros pieds dans le plat Aquaman, Flash et Cyborg ainsi qu’une photo de Wonder-Woman pendant la première guerre mondiale. C’est gros comme une maison et franchement, peu bandant.

Wonder Woman dans "Batman v. Superman"

Wonder Woman dans « Batman v. Superman »

En bref

Un film très long (2h30) mais qui ne parvient qu’à vaguement nous raconter un affrontement qui a lieu suite à un quiproquo organisé par le méchant tout en effleurant la surface de son potentiel et qui nous laisse envisager le pire pour l’univers cinématique DC. Vivement Civil War.