Star Wars Episode VII : Le Réveil de la Force a débarqué sur les écrans français le 16 décembre 2015. Je faisais parti des chanceux qui ont eu l’opportunité de découvrir le film le jour de sa sortie. J’ai attendu pour vous en parler. Pas que je n’en mourrais pas d’envie, au contraire, mais parce que d’une part je n’avais pas le temps et d’autre part parce que je ne voulais pas risquer de froisser un fan avec un ignoble spoiler. Je ne me voyais guère écrire une critique sans spoilers comme j’ai pu le faire par le passé. Voici donc ma critique spoilante à tout va du 7ème opus de la plus saga galactique de tous les temps. Si vous ne l’avez pas vu, il est encore temps de quitter cette page et d’aller lire ma critique de cet étron infâme qu’est Jurassic World.

Vous êtes encore là ? Bon. Je me permets un dernier avertissement.

homer-starwars-spoiler

Bon. A l’heure où j’écris ces lignes (vers la fin du mois de janvier 2016), j’ai déjà vu 3 fois Star Wars VII au cinéma, en VO 2D. Je ne m’attarderai pas sur la 3D. Les habitués de Geek Tonic connaissent mon avis sur cette technologie. Sans compter sur les VF.

Ici vous aurez droit à mon avis sur le film, sur les critiques récurrentes qui lui sont faites et sur les théories autour de certains personnages. Je vous ai dit que ça allait spoiler dans les chaumières hein.

Disclaimer : Cet article est long et consistant. Il reste sûrement des fautes et des sujets que j’ai probablement oublié. N’hésitez pas à me laisser un commentaire à ce sujet. Merci.

Le pitch

30 ans après la destruction de l’Etoile de la Mort et la présumée victoire de l’Alliance Rebelle sur l’Empire lors de la fameuse bataille d’Endor, la galaxie est toujours en proie au conflit. La Nouvelle République lutte péniblement pour s’affirmer tandis que la Résistance, menée par la Générale Leia Organa, fait face au sinistre Premier Ordre, une organisation totalitaire née des ruines de l’Empire Galactique. Luke Skywalker, le dernier Jedi, a disparu et la Résistance le recherche désespérément afin d’obtenir son aide contre le Premier Ordre…

En bref

star-wars-force-awakens-font-100

J’ai préféré attendre avant d’écrire cette critique afin de ne pas être influencé par mon état d’esprit lors de mes premiers visionnages du film. Il faut bien admettre qu’en assistant à une séance le jour de la sortie à 19h dans salle comble entouré de fans arborants t-shirts et autres casquettes à l’effigie de la saga ainsi que quelques fans costumés ou armés de sabres lasers, il est difficile de ne pas apprécier ce film. J’ai du mal à coucher en quelques mots l’émotion que j’ai ressenti quand, au début du film, les mots « A long time ago, in a galaxy far, far away » ont laissé la place à « Star Wars Episode VII » sur le fameux thème musical de la saga. Les gens ont applaudi dans la salle, moi y compris. Un vrai beau moment de fanboy-attitude.

Je dois admettre que je me suis laissé complètement emporté par ce film. Il est fort bien rythmé, les nouveaux personnages sont tous particulièrement intéressants et attachants. On retrouve la magie de Star Wars dans une approche qui diffère légèrement des précédents volets. Ce qui frappe le plus, à mon sens, est le dynamisme de la réalisation. Il s’agit du cinéma de 2015 mais également d’une volonté, selon moi, de JJ Abrams de dépoussiérer les scènes d’action de la saga. Une de mes scènes favorites est celle où Finn et Rey s’échappe de Tatooine à bord du Faucon Millenium. Ils manquent de s’écraser à plusieurs reprises et on suit, en s’accrochant à son siège, les acrobaties aériennes du tas de ferraille le plus rapide de la galaxie.

star-wars-finn-rey-han-chewie-bb8

BB-8 est une vraie réussite. Le petit droïde, en plus d’être adorable, enfile allègrement et avec brio les chaussures de R2D2 et apparaît comme le compagnon d’aventure idéal : efficace, attachant et drôle. Le rapport, bref mais intense, entre Finn et Poe m’a fait sourire à plusieurs reprises et, à ce sujet, je trouve l’humour particulièrement bien dosé dans ce film comme dans la scène où Poe fait face à Kylo Ren pour la première fois. Rey, pour sa part, assume parfaitement son rôle d’héroïne. Clairement au centre de l’intrigue, elle occupe le terrain avec brio en incarnant un personnage extrêmement bien équilibré et bien loin des clichés. Elle n’est, évidement, pas sans nous rappeler la princesse Leia ou la reine Amidala de l’Episode I. Bref, avec Rey, on découvre une star en Daisy Ridley.

BB8

Le personnage énigmatique de Maz évoque par certains traits, son rôle de mentor et de saga, le vieux Ben dans Star Wars Episode IV et j’espère que nous aurons l’occasion de la revoir à l’écran dans les épisodes VIII et IX. De même, le général Hux m’a convaincu, même si son rôle est relativement discret dans cet épisode à l’image du Capitaine Phasma qui m’a laissé un peu sur ma faim.

Je m’étendrai pas sur Kylo Ren ici, je préfère lui consacrer un paragraphe un peu plus bas. De même pour le leader suprême Snoke. Parlons des vieux : quel plaisir de revoir Harrison Ford et Chewbacca parcourir les coursives du Faucon Millenium ! J’ai beaucoup apprécié l’interprétation du vieux contrebandier qui, loin de nous servir un Solo blasé, nous rappelle que mêmes si nos héros vieillissent, ils restent nos héros. Imaginer que son amitié avec Chewbacca n’a pas failli en 30 ans donne du baume au coeur.

han-solo-chewie-tfa

On a également plaisir à retrouver Leia dans son rôle si familier de leader au sein d’une résistance organisée et la tendresse qui se dégage de sa relation avec Han Solo fait toujours aussi vraie. Si Le Réveil de la Force faisait la part belle au contrebandier, j’espère que nous aurons l’occasion de passer plus de temps avec Leia dans le prochain épisode. Je ne dirai pas grand chose sur Luke Skywalker même si je dois bien admettre que je suis foutrement pressé de le voir prendre en charge la formation de Rey ! Qu’il est classe avec sa barbe et sa robe de Jedi !

Enfin les présences en guise de clin d’oeil de R2D2 et de C3PO suffisent à faire le lien avec les trilogies précédentes sans tomber dans le fan service. Un excellent dosage !

Les nouveaux thèmes musicaux ne sont particulièrement marquants et il faut bien admettre que la bande originale fait la part belle à la ré-interprétation des anciens morceaux cultes. On espère voir John Williams se lâcher un peu plus dans les prochains opus !

Kylo Ren : flop ou top ?

De nombreux fans ont critiqué le personnage de Kylo Ren : pas assez charismatique sans son masque, trop geignard, pleurnichard… vous vous souvenez de Luke dans l’épisode IV ou quoi ? Kylo est jeune. Moins de 30 ans donc. Il n’en est encore qu’à ses débuts et, jusqu’à ce qu’il ne décide de tuer son père, il n’a pas connu de véritable épreuve dans sa vie. A l’image de tonton Luke avant la mort d’Obi Wan ou sa première confrontation avec Dark Vador.

kylo-ren

J’ai trouvé le personnage intéressant car finalement, ce n’est qu’un type normal. Son masque est son personnage. Il cherche à se faire sa place dans la galaxie et dans l’organisation du Premier Ordre. On sent qu’il est tourmenté par ses frustrations et qu’il a du mal à gérer son pouvoir, même s’il dispose d’une force brute exceptionnelle.

Toujours concernant Kylo, certains disent qu’il est impossible qu’il se prenne une déculotté pareil en duel contre Rey. Là encore, remettons les choses au clair : avant de l’affronter, il s’est pris un violent tir de l’arbalète laser de Chewbacca (dont on peut pleinement constater la puissance dans le film). De plus, Rey est visiblement très puissante dans la Force suite à son contact avec le sabre laser de Luke (Le Réveil de la Force, allo). Elle n’agit pas brutalement. Elle réfléchit et se concentre pour embrasser son pouvoir. Elle n’agit pas pour tuer. C’est déjà une vraie Jedi quoi.

A noter : j’ai adoré, même s’il n’est évoqué qu’une seule fois, le fait que le vrai nom de Kylo Ren soit Ben Solo. Ben pour Obi Wan ? Sachez que dans l’univers étendu, Luke a un fils de prénommant Ben Skywalker. Dans ce même univers étendu, l’un des enfants de Han et Leia, Jacen Solo, se tourne vers le Côte Obscur. Kylo Ren serait donc un mélange de ces deux personnages.

Une nouvelle Etoile de la Mort ?

Ah ! J’en entends qui râlent là-bas dans le fond. Oui. C’est de toi et de toi que je parle. Bref. Une partie de l’intrigue de TFA (The Force Awakens, vachement moins long que d’écrire Episode VII ou Le Réveil de la Force) se concentre autour de la destruction de la fameuse base Starkiller. Une planète complètement modifiée pour accueillir un rayon capable de détruire, non pas une simple planète, mais toute un système planétaire. Rien que ça. On a d’ailleurs l’occasion de la voir détruire le système Hosnien (qui n’abrite donc pas Coruscant comme certains l’ont supposé). Bref. Les gens ont dit qu’on nous resservait encore la même sauce avec une nouvelle Etoile de la mort en plus boostée. Han Solo en fait lui même la remarque pendant le film. Mais j’ai envie de dire… et alors ? Le Premier Ordre a émergé des ruines de l’Empire, il est donc tout naturel qu’il se tourne vers ce genre d’armes. Sans compter que là où la première Etoile de la Mort n’avait détruit que Alderaan et la seconde que quelques croiseurs de l’Alliance Rebelle, celle-ci parvient à dégommer d’un seul coup le système abritant le gouvernement de la nouvelle République ainsi que la majeure partie de la flotte de celle-ci. Honnêtement, d’un point de vue stratégique, ça vaut le coup même pour un one-shot.

Hux_and_Starkiller_Base

Son efficacité n’est donc pas en cause. Par ailleurs, contrairement aux précédents opus de la saga, la destruction de la base Starkiller n’est pas du tout au coeur de l’histoire de TFA. J’ai même envie de dire que sa découverte est accidentelle et la Résistance en obtient la localisation grâce à Finn et n’en découvre l’existence d’ailleurs que lors de sa première utilisation (là où dans Un Nouvel Espoir, tout le film est orienté autour du vol/de la récupération de ses plans puis sa destruction). Et, là où les deux Etoiles de la Mort avaient chacune une grosse faiblesse, la destruction de Starkiller n’est due qu’à la réussite de la mission de Han, Chewie et Finn de a) Sauver Rey et b) Faire péter les explosifs au bon moment. Sans compter le talent de pilote de Poe qui s’infiltre dans un complexe logiquement inaccessible à un X-Wing. Et puis, c’et franchement carrément cool.

Fan service ou hommage assumé

Une planète de sable. Un droïde perdu. Des plans que tous les protagonistes cherchent. Une orpheline puissante dans la Force. Le Faucon Millenium. Et alors ? TFA est un hommage assumé à ses prédécesseurs et y fait de constantes références. Et alors putain ? C’est une suite. Des années après. C’est normal. C’est logique. Le film prend tout de même le temps de nous introduire à une nouvelle génération de personnages et à nous réintroduire des personnages qui ont pris 35 ans la gueule. A l’image d’Un Nouvel Espoir, le scénario de TFA est léger car il doit poser les bases de son univers et de ses personnages afin d’avancer sereinement vers les épisodes VIII et IX. C’est logique. Je ne pense pas que JJ Abrams ait tenu à faire du fan service. Il nous a livré, avec brio, sa propre version de Star Wars dans une suite qui est la descendance logique des précédents opus.

Non, ce n’est pas un reboot

J’ai lu à plusieurs reprises que TFA était un reboot de Star Wars. Mais les mecs, vous savez ce qu’un un reboot ? Demandons à notre cher ami Wikipédia :

Un reboot, terme anglais signifiant redémarrage  désigne une nouvelle version d’un film ou d’un jeu vidéo ayant souvent connu de nombreuses suites, voire d’une série télévisée. Cette nouvelle version est caractérisée par le désir de repartir sur de nouvelles bases, plutôt que de prolonger une saga généralement encore récente, ce qui distingue le reboot du remake, qui est une nouvelle version d’un film relativement ancien n’ayant pas connu récemment de suite.

 

Voilà. Donc si TFA était un reboot de Star Wars, il ne commencerait pas dans le futur de cet univers et n’y serait pas du tout une suite. Exemples de reboot :

  • La série Battlestar Galactica de 2005
  • Les Star Trek de JJ Abrams
  • Les Spider-Man avec Andrew Garfield
  • Les James Bond depuis Casino Royale
  • Le jeu Tomb Raider de 2013

Merde.

Les théories

Qui est Rey ?

C’est vrai ça, merde. Posons nous la question.

Il y a un autre Skywalker

Ok. La théorie la plus évidente est que Rey est la fille de Luke Skywalker. Qu’est-ce qui appuie cette théorie ? Et bah, sa tronche déjà.

luke-rey

Bon. Ok. Ce n’est pas suffisant. Même si on peut lui reconnaître un air de famille avec son père et sa grand-mère (Natalie Portman, duh). Alors, parlons de quoi ?

De la Force ? Cette meuf a passé toute sa vie à attendre que sa famille revienne la chercher sur une planète déserte. ET comme par hasard, elle tombe nez à nez avec BB-8 qui transporte une carte menant à Luke fucking Skywalker. Et au moment de quitter Jakku, le vaisseau qu’elle compte voler est détruit et, par dépit, elle tombe sur le Faucon Millenium qui la conduit à Han Solo puis à Leia et à la Résistance. Coïncidence ? Mais non putain. On devra vous le dire combien de fois ?

« Rien n’arrive par hasard. »

C’est Qui Gon Jinn qui le dit. C’est la Force. Votre manque de foi me consterne. Ne sous-estimez pas la Force !

Ca ne vous suffit pas ? Très bien.

L’autre scène, qui parle d’elle-même, est celle où Rey entend des voix qui l’attirent jusqu’à un coffre dans lequel se cache le sabre laser de Luke Skywalker. Celui qu’il perd en même temps que sa main droite lors d’un affrontement contre son père – l’ancien propriétaire de ce même sabre – dans la Cité des Nuages. LA FORCE L’APPELLE VERS UN SABRE LASER QUI A APPARTENU A ANAKIN SKYWALKER, L’ELU, ET SON FILS. Si ce n’est pas un putain de signe pour vous, je ne vois pas ce qu’il vous faut.

qui-gonn-anakin

Alors pourquoi Luke l’aurait-il abandonné ? Pour la protéger. Classique, je sais. Quand Kylo Ren était jeune, et donc quand Rey était probablement toute minette, Kylo (enfin Ben Solo) dégomme l’école de Jedi de tonton Luke. Celui-ci prend peur et abandonne tout. Pourquoi a-t-il peur ? Huuum. Parce qu’il y a un passif familial avec le Côté Obscur peut-être ? (sans compter que le tiraillement de Luke lui-même vers le Côté Obscur est clair (LOL) dans le Retour du Jedi) Aurait-il cacher sa fille pour la protéger de lui-même ou pire, de Snoke et de Kylo Ren qui auraient été sûrement ravis de compter une Skywalker forte dans la Force dans leur ordre des Chevaliers des Ren. Cherchez pas, c’est logique.

Kenobi Junior ?

Il y a une autre théorie affirmant que Rey serait en fait une Kenobi. Le vieux Ben aurait chopé durant ses vieux jours sur Tatooine et que son enfant aurait eu une fille en la personne de Rey. Cela expliquerait, à nouveau, sa puissance avec la Force. Bon. On sait qu’Obi Wan Kenobi n’est pas puceau (la série télévisée Clone Wars nous parle, sans trop se cacher, de sa relation passée avec la duchesse Satine de Malastare) mais de là à faire un gosse dont on ignore tout ? Pourquoi pas. Mais je trouve que ça nous complique la vie.

Obi Wan et la duchesse Satine

Obi Wan et la duchesse Satine

Les arguments en faveur de cette théorie ? Rey a un accent anglais et il est vrai qu’à part le vieux Ben (et C3P0), les personnages de Star Wars avec un accent anglais sont souvent des méchants. Puis, Rey parvient à influencer un Stormtrooper en utilisant la Force, un truc que Ben aimait et maîtrisait bien. (ce Stormtrooper est d’ailleurs joué par Daniel Craig).

D’autres arguments s’ajoutent comme les voix entendues à la fin de la vision de Rey (un mélange des voix de Yoda, d’Alec Guinness (le vieux Ben) et d’Ewan McGregor (le jeune Obi)), la tenue de Rey qui évoque la robe du vieux Ben (mouais) et enfin une révélation de JJ Abrams indiquant que la solitude de Rey est la clé de ses origines : cela peut-être une référence à l’exil de Ben sur Tatooine mais également à l’ennui/isolation de Luke sur la même planète.

Enfin, si le sabre laser a appartenu à Luke et Anakin, qui fit le lien entre les deux ? Oui. Obi Wan. Obi qui récupère le sabre d’Anakin en le laissant pour mort sur Mustafar avant de le remettre à Luke.

Ca tient un peu la route. Je vous invite à lire l’article, conséquent et en anglais, qui revient sur cette théorie dans les détails :

Rey Is A Kenobi

Qui est Snoke ?

Le leader suprême Snoke dirige le Premier Ordre depuis son fauteuil holographique géant et ne donne d’ordres qu’à Kylo Ren et au général Hux. Il existe deux théories majeures le concernant. On y jette un oeil.

Un vieux Sith

Ok. La théorie la plus communément acceptée est que Snoke serait en fait Darth Plagueis, le maître Sith de Darth Sidious alias Palpatine (Sénateur de Naboo, puis Chancelier Suprême de la République puis Empereur de la Galaxie). On ne sait pas grand chose de ce mystérieux mentor et l’ancien Univers Etendu n’ayant plus cours à la bourse de Disney, tout ce qu’on sait de lui nous vient d’une scène de Star Wars Episode III. Dans la scène, dite de l’opéra, Palpatine raconte à Anakin une vieille légende Sith nous parlant d’un maître capable d’empêcher les gens de mourir et même de créer la vie. On suppose d’ailleurs que Plagueis, ou du moins Palpatine appliquant ses enseignements, aurait engendré Anakin afin de créer l’Elu. Bref, on nous raconte que ce vieux site aurait été tué dans son sommeil par son apprenti.

HORS, rien ne prouve que Plagueis soit mort. Surtout pour un mec capable, justement de défier la mort. Par ailleurs, avant le reboot de l’univers étendu, Plagueis appartenait à la race des Munns. Une espèce qui ressemble, Ô surprise, à notre copain Snoke.

Un Munn vu dans Clone Wars

Un Munn vu dans Clone Wars

Enfin, le coup de grâce (pour l’instant), le thème musical des scènes avec Snoke est très proche de la musique de la scène de l’opéra avec Palpatine et Anakin. Coïncidence ? Peut-être. Peut-être pas.

Un ancien militaire

MAIS, une autre théorie a son intérêt. Avouez. Vous avez tous supposé que Snoke était un Sith et Kylo Ren son apprenti. Cependant, si on sait quelque chose des Sith, c’est qu’ils sont très attachés aux traditions. Un maître et un apprenti. Et qui s’appellent tous Darth Machin. Darth Snoke ? Darth Kylo ? Darth Ren ? Nope. Juste le Leader Suprême Snoke et Kylo, maître des Chevaliers de Ren.

Le film nous laisse, habilement, penser que Kylo est un Sith mais ne le dit jamais. On nous parle de la Force. Du Côté Obscur, oui. Mais pas d’un retour de l’Ordre Sith. D’où cette autre théorie que je trouve particulièrement intéressante : Snoke serait en fait… le Grand Moff Tarkin ! Mais si. Lui là, le patron de l’Etoile de la Mort (joué par le grand Peter Cushing) :

Tarkin en compagnie de son poto Vador

Tarkin en compagnie de son poto Vador

Je vous entends déjà crier au scandale, à la trahison et au remboursement de vos frais de connexion. Mais attendez un peu.

Dans Un Nouvel Espoir, l’Empire semble fonctionner à trois :

  • Le Grand Moff Tarkin commande les Armées, le pendant militaire de l’Empire. Son titre de grand Moff le place au dessus des autres Moffs, les officiers supérieurs de l’Empire.
  • Dark Vador agit plus comme un représentant de l’Empereur et du pendant « religieux » (la Force, tout ça). Notez d’ailleurs que dans Un Nouvel Espoir, Tarkin mène Vador à la baguette et lui donne des ordres sans que celui-ci ne bronche, nous laissant supposer que Tarkin est son supérieur hiérarchique.
  • L’Empereur, bien sûr, qui dirige tout ce merdier.

Dans le Réveil de la Force, nous avons :

  • Le Général Hux qui dirige les armées et prononce un discours digne du best-of d’Hitler avant d’utiliser l’arme Starkiller pour la première fois
  • Kylo Ren qui semble avoir à peu près autant de pouvoir et qui dirige les Chevaliers de Ren (que l’on apercevrait brièvement dans la vision de Rey) mais qui se fait quand même réprimander par Hux. Les deux hommes semblent avoir à peu près le même pouvoir au sein du Premier Ordre.
  • Le Leader Suprême Snoke qui dirige le bordel et donne des ordres aux deux premiers.
Les Chevaliers de Ren ?

Les Chevaliers de Ren ?

La structure du Premier Ordre serait donc très proche de la structure de l’Empire à son apogée… Tarkin aurait-il souhaiter reproduire un schéma familier ?

Autre élément intriguant, Snoke est balafré de partout mais ses blessures pourraient être dues, je ne sais pas moi, à une évasion in extremis de l’Etoile de la Mort avant son explosion ! Et puis, vous avouerez que la forme de son visage n’est pas sans rappeler celle de Tarkin :

Don't Snoke weed

Don’t Snoke weed

Je reconnais volontiers que cette théorie n’est pas la plus étayée mais je la trouve vraiment intéressante. Tarkin aurait pu survivre à ses blessures en marinant dans une cuve de Bacta pendant toutes ces années ou même en se tournant vers la Force pour le maintenir en vie. C’est tentant, non ?

Severus Ren

Je conclurai cet article par une autre théorie concernant notre ami Kylo Ren. On sent à travers tout le film que celui-ci lutte en permanence avec l’obscurité et la lumière. Une théorie voudrait qu’il soit un agent double chargé par Luke d’une terrible mission consistant à détruire le Côté Obscur de l’intérieur.

Dans la scène où Kylo tue son père, la lumière sur son visage est partagée entre le bleu (du côté clair) et le rouge (du côté obscur). Il demande à Han de l’aider à accomplir une tâche importante qu’il ne peut se résoudre à réaliser seul. On comprend rapidement qu’il s’agit de tuer son père et, juste avant qu’il ne le tue, son visage devient totalement rouge (au moment d’ailleurs où l’arme est rechargée).

On pourrait penser que tuer son père est un moyen de passer complètement du côté obscur. Mais si ce n’était là qu’un moyen de prouver sa loyauté à Snoke et pouvoir enfin avoir la chance de l’éliminer ? (Snoke convoque d’ailleurs Ren et Hux à la fin de TFA).

kylo-ren-vader

Ca sonne familier ? Normal. C’est le rôle de Severus Rogue dans Harry Potter qui tue Dumbledore pour prouver sa loyauté à Voldemort afin d’entrer dans son cercle privilégié et l’éliminer. Je ne vous cache pas qu’un tel retournement ne me satisferait guère pour son côté réchauffé mais ça reste une théorie intéressante et qui se défend.

A noter tout de même que cela expliquerait l’admiration que Kylo Ren vaut à Dark Vador et veut finir son oeuvre. Quelle oeuvre ? Oh. Je ne sais pas moi. Rétablir l’équilibre dans la Force. Tâche débutée avec l’élimination de l’Empereur et le début de la chute de l’Empire Galactique au profit d’une Nouvelle République et l’Avènement d’un Nouvel Ordre Jedi ?

Et au final

J’ai vu TFA 3 fois au cinéma et je compte bien y retourner. J’ai retrouvé la magie Star Wars. Une magie sublimée par une réalisation dynamique, des effets visuels fantastiques, des personnages attachants et un univers renouvelé mais qui reste parfaitement familier. C’était beau.