Vous voyez, ce que j’aime dans la fiction en général et surtout la pop culture, c’est cette capacité qu’ont les créateurs d’univers à pousser le vice jusqu’à développer le moindre détail de leurs mondes imaginaires. On peut parler de l’univers étendu de Star Wars où chaque moindre caillou flottant dans l’espace a ses spécificités ou encore de la Terre du Milieu, pour laquelle Tolkien a écrit des millénaires d’histoire et une mythologie complète.

Parmi ces petits détails qui changent tout, les hymnes nationaux de pays fictifs permettent de se plonger pleinement dans un univers et d’en savourer le réalisme. Sans plus attendre, découvrez le top 6 des hymnes nationaux de fiction !

6 – Fédération des Planètes Unies (Star Trek)

On commence avec Star Trek pour découvrir l’hymne de la Fédération ! Si la franchise Star Trek existe depuis 1966, il aura fallu attendre les années 90 et un épisode de la série Deep Space Nine pour découvrir cet hymne.

Cet hymne est joué à l’occasion d’un match de baseball entre une équipe de la Fédération et une équipe vulcaine. Les occupants de Deep Space Nine se font appeler les « Niners » tandis que les Vulcains sont les « Logicians. » On savoure cet hymne très protocolaire et sans paroles.

5 – Ancienne République Galactique (Star Wars)

On saute de Star Trek à Star Wars pour se rafraîchir les oreilles avec l’hymne officiel de l’ancienne République Galactique. Ce gigantesque état fédéral qui rassemblait des milliers de planète a perduré pendant près de 25 000 ans avant de sombrer lors de l’avènement de l’Empire Galactique qui a suivi la Chute de l’Ordre Jedi. Sobrement intitulé « All Stars burn as one« , cet hymne est apparu dans le jeu vidéo Star Wars : Knights Of The Old Republic.

4 – Les nazis de la Lune (Iron Sky)

Si vous n’avez pas encore vu le film Iron Sky qui raconte le retour des nazis sur Terre après soixante ans planqués sur la face cachée de la Lune, foncez !

L’hymne suivant sur notre top est Kameraden, wir kehren Heim!, l’hymne fictif de ces nazis lunaires. C’est enthousiaste, un peu flippant et en allemand.

3 – République de Galbadia (Final Fantasy VIII)

On quitte un instant les grandes franchises cinématographies et télévisuelles pour s’arrêter sur un petit chef d’oeuvre du jeu vidéo. Dans le huitième opus de la saga Final Fantasy, on découvre la maléfique République de Galbadia qui cherche à dominer le monde tout en s’opposant au Seed, l’élite des mercenaires de Balamb.

Dans une scène particulière du jeu, vers le milieu du CD1 (oui les enfants, à l’époque, les jeux prenaient plusieurs CDs), les héros assistent à un discours télévisé du président Deling, bienveillant dictateur de Galbadia. Son monologue de propagande est accompagné d’un thème musical pompeux évoquant une république militaire. Un hymne mémorable.

2 – Les Douzes Colonies de Kobol (Battlestar Galactica)

L’hymne suivant est un de mes chouchous. Tout d’abord parce que je suis un grand fan de la série Battlestar Galactica (pour le plus grand déplaisir de Jeewing). Et ensuite parce que le thème musical utilisé en guise d’hymne national pour les Douze Colonies de Kobol est le générique de la série de 1978 (Battlestar Galactica est le remake d’un space opéra éponyme des années 70).

L’hommage rendu à l’oeuvre d’origine est vibrant et ce thème, qui commence calmement avant de décoller de façon épique, est à la fois solennel et galvanisant. Comme un bon discours de l’amiral Adama.

(ça décolle vraiment à partir d’1min50)

1 – Panem (Hunger Games)

Le grand vainqueur de ce top est bien évidement l’hymne national de Panem dans les films Hunger Games. Non seulement, la musique est excellente mais son utilisation comme outil de propagande dans les films le rend encore plus attrayant. Mon préféré. Et de loin.

Sérieusement, ça ne vous donne pas envie de hurler « IF WE BURN, YOU BURN WITH US » ?

BONUS – La nation du Feu

Bon. Je ne pense pas que ce soit le vrai hymne de la nation du Feu dans Avatar : Le Dernier Maître de l’Air, mais c’est drôle.

♫ ♪Fireloooord, my flame burn for theeeee


 

Selon vous, quels hymnes de fiction mériteraient leur place dans ce top ? Quel est votre préféré ?