Cher lecteur, bienvenue à toi dans cette 3è chronique des fameuses « Questions A La Con Que L’On Se Pose En Regardant…  » et comme la dernière fois, on va se pencher sur l’univers du Seigneur des Anneaux. Laissons les aigles de Gandalf là où ils sont et étudions un autre aspect de cet univers.

Des épées et des elfes

La Terre du Milieu appartient à un univers de type heroic fantasy (ou encore médiéval fantastique, ça dépend d’où on se place) et ces univers se marient plutôt bien avec le concept d’aventures de capes et d’épées. D’ailleurs, les héros du Seigneur des Anneaux taillent à tout va dans le gras des orcs, trolls et autres gobelins. Dans le Hobbit, on ira même jusqu’à chatouiller un dragon du bout de sa lame.

gandalf-glamdring-ebay

La lame d’ailleurs, parlons-en puisque c’est le sujet de cet article.

La plupart des protagonistes se trimbalent avec des épées elfiques que ce soit Bilbo (puis Frodo) avec Dard, Gandalf avec Glamdring ou encore Thorin avec Orcrist. Bien. Et que sait-on sur les lames elfiques ? (en Terre du Milieu hein, sinon on va s’embrouiller)

Gandalf explique très clairement à Bilbo dans le premier Hobbit (tout comme Bilbo l’expliquera à Frodo dans la Communauté de l’Anneau) que les lames elfiques brillent (mais pas forcément en bleu) lorsque des orcs ou des gobelins sont à proximité. Dans certains passages du livre, Tolkien nous dit même que la lame brille pour prévenir de la venue de n’importe quel ennemi.

On sait que Dard, Glamdring et Orcrist sont des lames elfiques forgées à Gondolin par les elfes du Premier Âge. Gandalf le dit et Elrond le confirme une fois la troupe des nains arrivées à Fondcombe.


(la scène où Gandalf et Thorin découvrent Glamdring et Orcrist)

La brillance en option

La question qui se pose donc c’est pourquoi ne voit jamais Orcrist et Glamdring briller et pourquoi est-ce que Dard ne brille qu’à certains moments précis ? Dans les images suivantes, on voit clairement Dard s’illuminer.

bilbo-sword-sting frodo-moria-sting-glowing-blue

Alors qu’on voit clairement dans la scène du Hobbit (1er film) chez les gobelins que Glamdring et Orcrist ne brille pas du tout (et Glamdring ne brille pas une seule fois dans le Seigneur des Anneaux même quand Gandalf découpe des orcs en tranche par douzaine à la bataille des champs de Pelennor).

orcrist-goblin glamdring

Il est donc clair qu’on se fout de notre gueule d’une façon ou d’une autre à un moment donné. Du coup, comment expliquer ça d’un point de vue « crédible » dans l’univers de Tolkien ? J’ai une théorie.

Epée tout équipée mais peinture de série

Imaginez une épée comme Orcrist par exemple. Fièrement arborée par Thorin Ecu-de-Chêne, elle est ancienne, puissante et redoutée. Pensez-donc au gars qui a du débourser des centaines (des milliers !) de dollars de la Terre du Milieu pour se la payer. Peut-être qu’il n’avait plus assez d’argent pour activer l’option brillance anti-orc ? Et oui ! Même sans l’option, ça reste une excellente épée. Franchement, si on vous offre une Aston Martin DB9 comme celle de James Bond mais que vous ne pouvez l’avoir qu’en noir, vous allez faire la tronche ou vous allez la prendre ?

Et bah là c’est pareil. Et c’est pareil pour Glamdring aussi hein.

Mais alors Dard ? Et bah Dard, c’est une dague. Ca coûte genre vachement moins cher à fabriquer donc elle a été livrée avec l’option. Et puis une dague, c’est pas encombrant et on peut par conséquent la trimbaler partout ce qui permet d’avoir un détecteur d’ennemi portatif !

scumbag-thranduil

Voilà. Je trouve cette explication satisfaisante, pas vous ?