Cela fait plusieurs mois que GTA V a débarqué sur nos consoles avec son immense nouveauté à savoir le mode online gratuit pour les possesseurs du jeu. N’étant pas un grand adepte des MMO, j’ai mis un petit moment à me décider à jouer à cette version online après avoir longuement arpenté Los Santos et Blaine County avec ces chers Michael, Franklin et Trevor. Et puis j’ai fini par m’y mettre (avec bien 2 mois de retard sur les premiers joueurs) et je me suis rappelé pourquoi je jouais peu au MMO. Lorsque l’on commence à jouer à GTA Online, on bricole son personnage et on débarque Los Santos pour quelques missions histoire de se familiariser avec l’univers du online.

(Note : je vous recommande cette chanson comme bande-son de cet article)

Et puis je me suis retrouvé lâché en pleine ville où le jeu explique qu’on peut acheter un garage, un appartement, des véhicules sur internet, etc… Bref, c’est la vie. Un monde encore plus ouvert que celui de GTA V. Le rêve du gamer finalement.

gta-v-online_o_2188303

Je conduisais paisiblement ma voiture basique (une Albany Buccaneer) quand soudain celle-ci a explosé (et moi avec). Etant débutant dans le jeu, je me suis gaussé lorsque j’ai vu que l’on pouvait prendre une assurance pour le véhicule. Tu penses vraiment que je vais claquer ces 5000$ rudement gagnés pour une assurance ? Fuck it. Je vivrai dangereusement. Et bien j’aurai la prendre. Bah oui, il fallait penser à ce joueur qui a acheté un lance-roquettes et qui s’amuse à dézinguer les débutants.

surprised-hermione

Passé l’effet de surprise, je me suis dis tant pis. J’ai volé une autre voiture, je l’ai emmené au garage pour la modifier (Vapid Dominator fraîchement repeinte avec des bandes sports bleu et blanche pour lui donner l’air d’une Viper Banshee) et j’ai pris l’assurance ce coup-ci. Me voilà reparti alors en quête d’une mission ou d’un braquage et en descendant de ma voiture, je me suis fait renverser par un joueur dans une grosse cylindrée qui dévalait la rue à toute vitesse. Parfois c’est involontaire. Mais là, le joueur ennemi descend de sa voiture pour ramasser l’argent que j’ai fais tombé au sol. Mouais. Plutôt volontaire donc. Et quand j’ai respawn, il m’attendait pour me tuer une seconde fois.

sceptic-nathan-fillionZen. Heureusement, il y a le mode passif pour ne pas se faire emmerder. Et puis les activités s’enchaînent : Deathmatch, courses, missions, il y a de quoi s’amuser à Los Santos.  Au bout de quelque heures, si on joue réglo on gagne des points pour devenir un joueur réglo. Ca veut dire que dans les sessions suivantes, on ne sera qu’avec des joueurs dit « réglo » et franchement c’est plus agréable. Les joueurs réglos ne détruisent pas les véhicules personnels des autres joueurs (mais on peut crever les pneus) et ne quittent pas la partie en cours de route. Ce système est très intelligents car du coup les Kévins et autres PK (Player killer) se retrouvent tous dans la même session et c’est bien fait pour eux.

En bref, débuter à GTA Online peut être un sacerdoce surtout si vous avez tendance à jouer réglo. Mais la suite vaut le détour et les équipes de Rockstar font un excellent boulot pour ajouter du contenu régulièrement et surtout gratuitement ! Je vous le recommande donc, un excellent moyen de prolonger l’expérience GTA V.

Et si vous jouez on peut devenir copain ! (sur le PSN ou le Rockstar Social Club)

Ca, c'est moi.

Ca, c’est moi.

Pour finir, je voudrais vous laisser avec la vidéo qui m’a inspiré pour ce récit des mes déboires de débutant dans GTA Online :