Le débat n’est plus à refaire, la rivalité ancestrale qui existe entre les deux plus grandes sagas de science fiction de notre ère est, et restera. Même si c’est un trekkie qui réalise le prochain Star Wars.

Barack Obama est un président qui plaît aux geeks. Parce que vu que de toute façon, il est américain, il a une connaissance au moins basique de Star Wars et Star Trek. L’an passé déjà, il avait reçu à la Maison Blanche, l’actrice Nichelle Nichols (le Lieutenant Uhura dans Star Trek : La série Originale) et la photo de leur rencontre est instantanément passée au rang  de classique. (voir ci-contre)

Mais au début du mois, Barack a commit (pour certains) l’irréparable en confondant Star Wars et Star Trek !

(à 38 secondes)

Pour les anglophobes, il explique simplement qu’il ne peut pas faire de fusion mentale Jedi sur les membres du congrès. Seul hic, la fusion mentale est vulcaine, pas Jedi. D’un côté on s’amuse et d’un autre côté, on crie au scandale ! à l’hérésie !

Suite à la mini-polémique provoquée par ce cafouillage, Barack Obama s’est expliqué.

Après mon erreur très publique la semaine dernière, mon équipe de communication m’a donné des conseils pour ne pas mélanger ‘Star Wars’ et ‘Star Trek’. Spock est le nom que me donne Maureen Dowd et Dark Vador est celui que John Boehner me donne.

Note : Dowd est le rédacteur en chef du New York Times et Boehner est le porte-parole des Républicains.

Enfin, Barack a ajouté :

Et pour conclure comme dirait le Capitaine James T. Kirk de l’USS Enterprise, mon personnage préféré de Star Trek : « Que la Force soit avec vous ».

Troll level : Barack Obama. C’est pour ça qu’on l’aime.

Sources :

Unification France

ActuCiné