Un petit article pour vous parler du personnage du colonel Nick Fury, le charismatique directeur du SHIELD. On l’a découvert au cinéma pour la première fois dans Iron Man 2 sous les traits de Samuel Jackson.

On l’a vu plus récemment dans The Avengers où il se charge de rassembler l’équipe des super-héros.

Dans les bandes dessinées de chez Marvel, même s’il est bien directeur du SHIELD, il a une histoire différente.

Déjà, il a servi pendant la Seconde Guerre Mondiale et était le chef des Howling Commandos au  sein desquels servait également son ami Timothy « Dum Dum Dugan ». Il a, à l’époque, rencontré Captain America. (les deux hommes ne semblent pas se connaître dans les films). Et s’il n’a pas pris une ride depuis le débarquement, c’est qu’il a été le cobaye d’un sérum qui ralentit son vieillissement.

Il ressemble à ça :

Figurez-vous que Samuel Jackson n’est pas le premier à avoir incarné Nick Fury à l’écran. En 1998 sort au cinéma, Nick Fury : Agent du SHIELD avec dans le rôle titre… David Hasselhoff. Autant vous dire que ce film est entré directement au grand panthéon des nanars du cinéma.

On y découvre un Nick Fury rebelle que le SHIELD rappelle car il est le seul à pouvoir sauver le monde contre le plan machiavélique de la Vipère qui menace de lâcher un virus sur Manhattan si on ne lui livre pas un très gros paquet de dollars. Je n’ai pas vu ce film mais cette bande annonce de l’époque laisse penser que c’est une sacrée daube:

Oui oui, il date bien 1998 et pas de 1988 même si j’ai eu un doute en voyant la bande annonce. Si quelqu’un l’a vu, j’aimerai bien avoir un avis objectif ! (ou s’il existe un moyen légal de le trouver en DVD pourquoi pas).

Bonus 2 ;

Pourquoi avoir abandonné le look original de Nick Fury (un grand brun borgne qui fume des cigares) pour Samuel Jackson ? (un grand noir chauve borgne)

Tout simplement car dans l’univers Marvel Ultimate (la Terre 1610 – l’univers Marvel principal étant la Terre 616), les dessinateurs ont choisi de donner à Nick Fury les traits de l’acteur Samuel Jackson (avec sa permission) et voici ce que ça donne :

Lien : Je vous invite à lire cette critique de Nick Fury, Agent of SHIELD sur Choucroute Web.