Marvel et le cinéma c’est une grande histoire d’amour. Mais avant tout Marvel, c’est des comics. Les plus grands héros de la Terre de Spiderman à Captain America en passant par les Xmen, Iron Man ou encore les 4 Fantastiques. Ces héros, sortis pour la plupart des esprits du grand Stan Lee, de Jack Kirby ou Steve Dikto, ont fait de nombreuses incursions sur grand écran (et aussi sur le petit écran mais surtout en dessin animé). Et dans le lot il y a du très très bon et aussi du très mauvais.

C’est pourquoi je commence cette nouvelle série d’articles « Marvel Top, Marvel Flop » pour relater et critiquer la vie des super-héros Marvel au cinéma. On commence donc par les X-Men !

MARVEL TOP

X-Men

En l’an 2000, le premier film de la franchise X-Men débarque sur nos écrans. Servi par un casting de luxe (Ian McKellen, Patrick Stewart, Halle Berry, Famke Janssen et Hugh Jackman pour son premier grand rôle), le film est un succès. On y découvre nos super-héros mutants en pleine lutte pour leur survie alors que les gouvernements du monde s’inquiètent de la menace mutante. Le professeur Charles Xavier les accueille dans son école pour « jeunes surdoués »  et milite pacifiquement pour les droits des mutants aux côtes de Jean Grey, Scott Summers « Cyclope » et Ororo Munroe « Tornade ».  On y découvre aussi son ancien ami et meilleur ennemi Erik Lensherr alias Magneto interprêté magistralement par Ian McKellen. L’histoire commence vraiment quand Malicia (Rogue), une jeune mutante aux pouvoirs mystérieux rencontre Logan alias Wolverine , le célèbre mutant amnésique aux griffes de métal et au pouvoir régénérant.

On a alors droit à la lutte fratricide entre les X-Men et la Confrérie (les méchants de Magneto). Un chef d’oeuvre du cinéma Marvel.

C’est d’ailleurs dans ce film que l’on nous présente les nouveaux uniformes des X-Men. Des combinaisons en cuir bien moins flashy et kitsch que les costumes bariolés d’origine.

X-Men 2

En 2003, la suite tant attendue nous dévoile une histoire orientée autour d’une part de la quête de Wolverine à la recherche de son passé et d’autre part, du projet de William Stryker, qui, avec l’appui du gouvernement souhaite contrôler et emprisonner les mutants. C’est dans ce film que fait sa première apparition dans la franchise le personnage de Kurt Wagner alias Diablo (Nightcrawler). L’histoire est bien ficelée et rythmée et l’apparition de nouveaux personnages est bienvenue. Une excellente suite donc.

X-Men : First Class ( X-Men : Le commencement)

Suite aux succès très mitigés de X-Men 3, il a été décidé de « rebooter » la franchise. Comprenez par là, repartir à zéro avec une toute nouvelle histoire. L’histoire débute en 1944. Là encore c’est une histoire croisée. On voit d’abord le jeune Erik Lensherr. Celui qui deviendra Magneto est alors enfermé dans un camp de concentration en Allemagne où un scientifique conduit des expériences sur les premiers mutants. Loin du chaos de la seconde guerre mondiale, aux Etats-Unis le jeune Charles Xavier fait la connaissance de Raven, une jeune mutante métamorphe qui deviendra plus tard Mystique. Tout deux deviennent très amis et Raven est élevée comme sa soeur adoptive.

Puis dans les années 60, tandis que Erik traque des nazis en Amérique du Sud à la recherche de son tortionnaire, il fait la connaissance de Charles et tous les deux ils vont oeuvrer avec la CIA pour former une division de mutant pour lutter contre le Club des Damnés, des mutants malfaisant menés par Sebastian Shaw et Emma Frost.

Ce nouveau départ de la franchise X-Men nous présente de nouveaux mutants jamais encore dévoilés à l’écran comme notamment Emma Frost mais également Le Hurleur (Banshee), Azazel (un genre de Diablo mais en méchant) ou encore Havok. Il faut bien admettre que James McAvoy (Charles Xavier) et Michael Fassbender (Magneto) font pour beaucoup au succès du film à travers leur relation chaotique de frères ennemis en pleine Guerre Froide.

Pour le plaisir, je vous mets la bande annonce de ce film.

Marvel Flop :

Si je vous ai dépeint les très bons côtés des films X-Men, il y a aussi du très mauvais.

X-men : L’affrontement final (X-Men 3)

Dans ce troisième volet de la saga, les mutants font face à un très grand dilemme. Une société pharmaceutique a mis au point un sérum qui retire aux mutants leur pouvoir, affichant une fois de plus les mutations comme une malade et non comme la nouvelle étape de l’évolution de l’Homme. Les mutants sont partagés. Certains, comme Malicia, désireux d’avoir enfin une vie « normale » sont tentés mais le reste des X-Men et même la Confrérie voient ça comme un blasphème. Pour eux, l’Homo Superior doit survivre. Le scénario est bon. Ce qui pêche, c’est la réalisation.

En effet, avec ce film, Bryan Singer, engagé pour Superman Returns, quitte la réalisation pour laisser sa place à Brett Ratner (déjà responsable de Rush Hour). Et ça se sent. Les scènes s’enchaînent sans véritable logique. Histoire de nous en mettre plein la vue, de nombreux personnages mutants font leur apparition comme Archangel, Colossus, Le Fauve, Juggernaut ou encore Psylocke et sont sous-exploités.  Les dialogues sont pathétiques et Brett Ratner sacrifie la moitié du casting. Bref, un navet d’un niveau abyssal.

X-men Origins : Wolverine

Alors que le futur hit, X-Men : First Class est en préparation, on nous dévoile un film sur les origines de Wolverine, le mutant le plus connu et le plus apprécié par les fans. L’histoire commence au 19è siècle et l’on voit l’enfant qui allait devenir Wolverine grandir dans un autre siècle et vivre une relation complexe et chaotique avec son « frère » Victor, qui serait plus tard Dents de Sabre. Logan traverse les décennies en combattant dans les deux guerres mondiales. Alors qu’il sert au Viêt-Nâm, son facteur régénérant est repéré par le colonel William Stryker (tiens ! encore lui!) qui monte une équipe de mutants pour s’occuper de ses basses besognes avant de monter plus tard le projet « Arme X » qui fera des expériences sur les mutants. Ce même programme sera à l’origine de l’opération qui recouvrira le squelette de Wolverine d’adamantium.

Bâclé ce film est inintéressant. En décalage total avec la continuité de la trilogie X-Men, il s’y passe trop de choses et on y croise trop de personnages pour avoir le temps de s’y intéresser. La présence de Gambit ne parvient pas à sauver le film et ne parvient pas à faire oublier le massacre du personnage  de Deadpool par rapport aux BD.

Si vous ne l’avez pas vu, ne cherchez même pas à la faire.

A l’heure actuelle, la saga X-Men est la principale franchise Marvel au cinéma et affiche de très grandes réussites malgré tout. Au niveau des fils X-Men à venir, Wolverine devrait avoir droit à une chance de se racheter. Un nouveau film se concentrant sur les années que le mutant a passé au Japon dans les années 60 et 70 est en projet mais est sans cesse repoussé.

Par contre, et ça c’est la très bonne nouvelle, la suite de X-Men : First Class est déjà en chantier ! Préparez vous à replonger dans l’univers flashy des X-Men des années 60.

C’était mon humble avis sur les films des X-Men !

Et vous ? qu’en avez-vous pensé ?