Tout le monde connait Captain America, surtout depuis le long-métrage sorti l’été dernier. Mais que ce soit dans l’univers de Marvel comme dans les autres univers du comic book, d’autres pays ont leur superhéros national à l’instar des États-Unis. Voici donc un florilège de quelques-uns d’entre eux qui valent le détour!

1. Captain Canada

Si Captain America se bat pour tout ce qui se rapporte à la Constitution de Philadelphie, sachez que le grand nord n’est pas en reste puisque Captain Canada veille sur les dix provinces et les trois territoires du pays à la feuille d’érable.

♬ Oh Caaaanadaaaaa, Our home and native laaaand ♬
♬  True paaatriot looooove, and all thy sons cooomaaand ♬ 

C’est dans « Captain Newfoundland #1 » sorti en 1981 que le superhéros canadien va faire son apparition. Captain Canada n’a pas véritablement de super pouvoirs, il tire ses capacités hors du commun de son costume. Il peut ainsi voler dans les airs ou encore passer à travers les murs. Une avalanche menace un village du Nunavut? Captain Canada vient à la rescousse! Les Toronto Maple Leafs sont en train de perdre contre les Chicago Blackhawks lors d’un match en NHL? C’est Captain Canada qui prend la crosse pour faire pencher le score!
C’est sûr, grâce à Captain Canada, la reine Elizabeth peut dormir sur ses deux oreilles car sa plus grande province est en sécurité.

2. Captain Britain

Je ne sais pas s’il existe aussi un Commonwealth of Nations pour les superhéros mais s’il y en avait un, il serait présidé par Captain Britain.

Brian Braddock de son vrai nom a la noble mission de protéger la Grande Bretagne dans « Captain Britain #1 » (1976) qui se situe sur la version 616 de la Terre dans l’univers Marvel. Et c’est Merlin qui l’a investi de super pouvoirs, lui-même. Comme on peut le comprendre en substance dans Docteur Who, de tous les endroits de l’univers et toutes les époques de l’histoire, seule la Grande Bretagne est digne d’intérêt. Après on ne sait pas si Captain Britain coopère ou non avec le Docteur, mais nous nous éloignons du sujet (soyez cependant certains que ce sujet sera évoqué avec attention sur Geek Tonic).

Avec lui, plus aucun scone tartiné de marmelade ne tombera sur la mauvaise face, l’euro et le dollar n’ont qu’à bien se tenir puisque c’est Captain Britain qui garantit lui-même le taux directeur de la Livre Sterling tel un Adam Smith aux super pouvoirs. Voguant à visage découvert sur la majestueuse cité de Londres, nul réglement européen n’échappe à son regard puisque Captain Britain veille sur la souveraineté parlementaire si chère à la constitution coutumière de la fière Grande Bretagne!

3. The Red Guardians

À l’époque de Captain Britain sur la Terre 616, nous sommes toujours en pleine guerre froide et l’Union Soviétique se tient à l’est du rideau de fer. Nul doute que les Captains de l’ouest sont vus à Moscou comme d’affreux défenseurs du régime capitaliste bourgeois. En réponse, les pays du Pacte de Varsovie ont monté leur propre équipe de superhéros: les Soviet Super Soldiers!

C’est dans « Incredible Hulk #258 » qu’apparaissent les Soviet Super Soldiers, à ceci près qu’ils ne possèdent peu ou pas de super pouvoirs. Ils n’hésitent pas à braver les dangers pour venir secourir le prolétaire et l’ouvrier. C’est la bourgeoisie toute entière qui tremble lorsque les Soviet Super Soldiers viennent abolir la propriété privée des moyens de production pour rendre tous leurs droits aux travailleurs!
Parmi ces Avengers du socialisme, le Red Guardian fera par la suite l’objet d’une attention plus particulière dans d’autres marvels. Six personnages différents incarneront le Red Guardian à travers les séries. Voici Алексей Шостаков, le principal d’entre eux:

Si comme moi vous aimez les histoires de superhéros dans un contexte soviétique, je vous recommande l’excellent Red Son chez DC Comics, un comic book qui vaut vraiment une place sur vos étagères: dans l’univers de Red Son, le vaisseau de Superman s’est écrasé non pas dans le Kansas mais près d’un kolkhoze ukrainien. Élevé et éduqué par le Parti, Superman deviendra un fervent communiste au service du camarade Staline, puis prendra ensuite la tête de l’Union Soviétique à la mort de ce dernier, avec comme ennemis jurés le capitalisme et Lex Luthor. Breath taking.

4. Captain Israel

C’est mon cher collègue @davidopia (on peut le retrouver là aussi) qui, à l’occasion de la fête juive de Pourim – que nous fêtons aujourd’hui-même – m’a parlé de Captain Israel. Je dois dire que j’en ai eu le souffle coupé!

Pratiquement aussi vieux que le calendrier hébraïque, Captain Israel veille sur la terre promise depuis la Génèse, chapitre 15. Mais même avec la super force de Samson, David et Salomon réunis, pas facile de protéger Israel à travers l’histoire contre ses nombreux envahisseurs: grecs, romains, ottomans et j’en passe.

Oubliez le Ministère de la Défense, c’est Captain Israel lui-même qui dirige l’état major de Tsahal, son fan club c’est la Knesset et tout ce qu’il touche devient casher. Il y a de quoi être totalement fan de sa super torche en forme de menorah même si personnellement, l’étoile de David n’est pas la forme que j’aurais choisie pour un bouclier efficace. En tout cas il faut tout de même reconnaitre que malgré son charisme, Captain Israel ne fait pas dans la dentelle niveau diplomatie internationale!

5. Captain Euro

Même si l’État hébreu date de 1947, la nation juive est plusieurs fois millénaire. Pour l’Europe c’est le contraire, des peuples ayant la même origine indo-européenne depuis la fin de l’ère glacière ne se sont pas encore constitués en une nation unique. Mais ça c’était avant Captain Euro: Der Europäische Superheld – Le Superhéros Européen!

Dans l’univers de Captain Euro, les états-membres de l’Union Européenne sont parvenus à une union fédérale complète et le superhéros, ambassadeur européen, propage un message de paix et d’unité à travers le monde. Grâce à un programme expérimental lorsqu’il était enfant, Adam Andros – a.k.a. Captain Euro – a désormais un super pouvoir: il est capable de parler toutes les langues de l’Union Européenne!

Avec ses compagnons, Captain Euro fait partie de la Twelve Stars Euro Team, une équipe de superhéros qui défend l’Europe et ses valeurs sur toute la planète. Leur base secrète est située sous Atomium à Bruxelles. Si un état-membre impose lâchement une mesure d’effet équivalent aux restrictions quantitatives, c’est Captain Euro qui saute à bord de l’Eurocorde pour aller rétablir le principe d’effet direct des traités sur l’Union Européenne!

Voilà donc mes Captains préférés. Je sais pas pour vous mais ça me donne des idées de crossover pas très euclidiennes. Comme suivre les aventures de la Twelve Stars Euro Team contre les Soviet Super Soldiers où Captain Britain vient se battre aux côtés de européens mais sans jamais rentrer dans l’équipe.
Qu’en pensez-vous?