Eh oui! Aujourd’hui et comme chaque année, nous fêtons l’anniversaire de la célèbre héroïne britannique qui a marqué toute une génération à partir de 1996, sortie de Tomb Raider I.

Pour fêter cela, une rapide série de photos qui montrent l’évolution du jeu depuis Tomb Raider I jusqu’à Anniversary en 2007, soit onze ans après la sortie du premier opus.

Tomb Raider I (1996)

Ce jeu a retourné la planète car c’est la première fois qu’un premier rôle est décerné à une femme visible dans un jeu video. La première héroïne féminine était Samus dans Metroid mais cette dernière était cachée par une armure.
La sortie de Tomb Raider I sera une véritable révolution dans le jeu d’aventure et de plateforme en général.
Je n’avais même pas 10 ans le jour où j’ai découvert Tomb Raider sur PS1 et je n’ai pas oublié une seule seconde du temps passé sur ma console à essayer d’ouvrir telle ou telle porte, de trouver telle ou telle clef. Ce qui pouvait prendre des heures!
Niveau histoire: Lara est contactée par une firme pour retrouver le Scion, un artefact antique qui aurait été divisé en trois partie après la chute de l’Atlantide. La première se trouve au Pérou, la seconde en Grèce et la dernière en Égypte. Ses péripéties vont la conduire sur le continent perdu où elle apprendra la vérité sur le Scion.

Tomb Raider II (1997)
Pour la première, Lara prend l’air car jusque là, le gameplay ne se déroulait qu’en intérieur. Elle part à la recherche de la dague de Xian. Sa quête la conduira à Venise (où elle pilotera une petit bateau!), au fond de l’océan puis enfin en Chine où elle affrontera le chef de la maffia vénitienne, entretemps transformé en dragon grâce à la dague. Oui c’est assez bizarre dit comme ça mais quand on est pris dans l’histoire…


 Tomb Raider III (1998)

Cette fois-ci, Lara doit trouver une pierre aux pouvoirs mystérieux qui a été taillée dans la roche d’une météorite tombée en Antarctique à l’époque où le continent austral était couvert par une jungle luxuriante. Elle part donc chercher les différents fragments qui se trouvent à Londres, en Inde, dans la Zone 51 et dans le Pacifique Sud sachant que le joueur peut maintenant choisir sa destination sans que le jeu ne lui impose un ordre pré-établi.

Tomb Raider: The Last Revelation (1999)

Le quatrième opus de la série diffère beaucoup des trois précédents. D’abord, la traditionnelle section de training dans la demeure de Lara laisse place à un niveau d’entrainement au début du jeu et qui se déroule au Cambodge. Après ce niveau, tout le reste de l’aventure se déroulera en Égypte où Lara tentera d’empêcher le dieu Seth de se réveiller d’un sommeil millénaire pour détruire le monde (Seth = Cthulhu?). Donc une partie globe trotter réduite au minimum et cette fois-ci pas d’artefact ancien à voler dans un temple. [ALTERT SPOILER]: c’est aussi à la fin de cet opus qu’on assistera à la mort tragique de l’héroïne :'(

Tomb Raider Chronicles (2000)

Dans cet épisode on plonge dans le passé de Lara Croft à différents âges et pour différentes quêtes sans forcément de liens les unes avec les autres. D’abord à Rome à la poursuite de la pierre philosophale. Après dans un sous-marin pour voler la lance de la Destiné. Ensuite on incarne Lara adolescente sur une île de la mer d’Irlande face à des phénomènes paranormaux. Puis enfin dans un complexe de haute sécurité pour voler l’Iris.

Tomb Raider: The Angel of Darkness (2003)

Lara tente de déjouer un sinistre complot visant à réveiller les Nephilim. Pour cela elle traversera les capitales européennes (notamment Paris et Prague) et le jeu intégrera une petite dimension rpg permettant au joueur de choisir ses interactions avec les différents personnages. En tant que fan et par respect pour Lara Croft, je n’en dirai pas plus sur ce jeu. Vous contenterez de la BO « Angel of Darkness » qui vaut tous les commentaires du monde…

Tomb Raider Legend (2006)

Après de très mauvaises critiques pour The Angel of Darkness, Core Design laisse la place à Crystal Dynamics qui va développer Legend. On est alors en pleine transition entre la PS2 et la PS3, le jeu sortira d’ailleurs sur les deux supports. Ici le scenario est d’avantage dans la lignée de l’épisode III: Lara parcourt le monde et les civilisations anciennes (Bolivie, Népal, Pérou, Ghana) mais évolue aussi dans des décors plus contemporains (un labo au Kazakhstan et le centre-ville de Tōkyō). C’est Excalibur qui sera l’objet de l’aventure. On en apprendra plus sur le mystérieux accident d’avion en Himalaya impliquant Lara à 9 ans, événement qui était évoqué dans le livret fourni dans la boite de Tomb Raider I.

Tomb Raider Anniversary (2007)

Pour fête les 10 ans de l’épisode I, Crystal Dynamics adapte sa propre version du jeu de 1996 pour PS2 et PS3. Le scenario est bien sûr identique mais c’est ici une véritable redécouverte du jeu qui avait bouleversé des milliers de joueurs dix ans auparavant. Je le recommande sans réserve et sans modération!

Tomb Raider: Underworld (2007)

Cet épisode prend directement la suite de Legend. Lara cherche cette-fois Avalon où reposerait le Roi Arthur. On retrouve aussi des personnages du premier opus tels que Jacqueline Natla, celle qui avait demandé à Lara de chercher le Scion.

Voilà donc pour cette petite présentation de la saga Tomb Raider. J’aurais aussi pu parler de Lara Croft and the Guardian of Light mais cela fera peut-être l’objet de mentions futures. Pour ce qui est de l’actualité, un nouvel épisode plus tourné vers le survival devrait sortir au troisième trimestre 2012 et GeekTonic vous tiendra au courant.

En attendant, happy Lara Croft Day à tous!